Le site de référence pour réussir votre mariage
icon parametre
Contact
Les traditions incontournables du mariage

Les traditions incontournables du mariage

/P-59-54-B1-les-traditions-incontournables-du-mariage.html

Vous allez vous marier et vous vous posez tout un tas de questions sur les traditions du mariage ? Alors ce petit dossier est fait pour vous ! Même si vous voulez donner dans l’originalité, faites un peu le tour des traditions incontournables… et faites votre choix !

 

 

 

La robe blanche

Eh oui ! Quelle mariée n’a pas rêvée, petite fille (ou grande) de se marier dans une belle robe blanche immaculée ? Eh bien, contrairement à ce que l’on pourrait croire, il n’a pas toujours été de tradition de porter une robe de mariée blanche.

Au Moyen-Âge par exemple, la seule coutume était que la mariée porte sa plus belle robe, tout simplement. Et même, comme il fallait porter une robe qui puisse être réutilisée dans l’avenir, la robe de mariée était le plus souvent de couleur. Les temps étaient pauvres et il n’était pas question de gaspiller. Selon la tradition, c’est Marie Stuart qui aurait été la première à porter une robe blanche pour son mariage.

Ce n’est finalement qu’au 19ème siècle que le blanc a été adopté par la religion catholique comme étant la couleur des robes de mariées. Le blanc symbolisait évidemment pureté et virginité (eh oui : vous êtes supposées être vierges pour votre mariage, mesdames…).

Et le saviez-vous ? Il était de mise que chacun des convives puisse repartir avec un bout de la robe de la mariée. Mieux valait ne pas avoir trop d’invités, au risque de finir toute nue ! Ces bouts de la robe étaient des porte-bonheur. Il nous reste un vestige de cette tradition : les morceaux de dentelle ou de tulle dont on emballe les dragées…

Et enfin, même si la robe blanche est très ancrée dans les traditions, sachez simplement que si vous avez le teint pâle, il faudra soit faire quelques séances de bronzage soit adopter plutôt une robe ivoire ou crème : le blanc accuse la pâleur du teint. À l’inverse, si votre teint est hâlé ou si vous avez la peau mate ou noire, alors lâchez-vous sur une magnifique robe blanche : le contraste vous mettra merveilleusement en valeur !

L’entrée et la sortie de l’église

Car, même si aujourd’hui la plupart des futurs mariés ne sont plus croyants, et surtout plus pratiquants, le mariage à l’église reste une tradition incontournable pour eux. Combien envisagent leur mariage sans la messe, la bénédiction du prêtre et les invités massés sur le parvis de l’église ?

Mais il faut savoir que le mariage à l’église implique quelques règles à respecter. En effet, outre la décoration florale du lieu de culte, l’ordre d’entrée et de sortie de l’église des mariés est très codifié. Ainsi, les témoins doivent faire entrer les invités et les aident à se placer.

Les témoins attendent ensuite les mariés près de l’autel. Ensuite vient le marié, au bras de sa mère. Une fois qu’il est arrivé près de l’autel, sa mère s’efface. On fait durer le suspense : c’est désormais le tour du père du marié qui accompagne la mère de la mariée à sa place. Il peut ensuite rejoindre la mère du marié. Enfin, les enfants d’honneur entrent, précédant la mariée au bras de son père. Les invités, les témoins, toute la noce peut enfin découvrir la mariée et s’émerveiller de sa beauté !

Il est à noter que, comme pour l’ouverture du bal, le fait que le père du marié accompagne la mère de la mariée est un symbole : celui de l’alliance de deux familles, pas seulement de deux personnes. Il n’y a qu’à voir d’ailleurs comme les mariages ont longtemps, et dans toutes les cultures, été utilisés à des fins diplomatiques. Le mariage est ainsi l’union de deux familles distinctes qui n’en forment plus qu’une.

Une fois la célébration terminée, plusieurs solutions sont possibles. Soit les mariés sortent juste après les enfants d’honneur mais avant la noce. Soit les invités sortent pendant que mariés et témoins signent les registres. Les convives sont donc dehors et peuvent accueillir les époux par une haie d’honneur et une pluie de riz (ou de pétales de roses, ou de tout autre projectile inoffensif)… et de flash !

La pluie de riz

Justement, puisqu’on parle de lui, attardons-nous un peu sur cette tradition. À l’origine, on lançait du riz sur les mariés pour souhaiter bonheur et prospérité. Le riz est une semence et en tant que telle elle symbolise une histoire en devenir, une plante qui va grandir et porter ses fruits.

A l’heure actuelle, de nombreuses mairies et de nombreuses églises refusent les jets de riz. Elles n’ont pas les moyens ou l’envie de nettoyer tout après le départ de la noce. Il faut donc négocier la chose et éventuellement désigner des volontaires pour le nettoyage (pauvres témoins, on leur aura tout fait…).

Cette tradition est aujourd’hui adaptée par nombre d’entre vous. En effet, selon les envies et/ou le thème du mariage, les invités peuvent jeter des pétales de rose, des jetons de poker, des bulles de savon et tout un tas d’autres choses plus originales et non moins sympathiques !

Le lancer du bouquet

L’origine de cette tradition fait débat. Pour certains, c’est en France qu’elle est née ; pour d’autres, il s’agit d’une tradition anglo-saxonne importée des Etats-Unis par le cinéma. Difficile de faire la part des choses. En effet, il est certain que les croisés rapportèrent le symbole du bouquet de fleurs d’oranger au Moyen-Âge. Cette coutume aurait ensuite évolué pour devenir le lancer de bouquet que l’on connaît aujourd’hui. Elle se serait ensuite perdue. Puis retrouvée grâce aux films hollywoodiens… un peu comme halloween, vieille tradition celte perdue puis retrouvée.

Quoi qu’il en soit, il est fort possible que vos copines célibataires (ou celles qui sont en couple et tannent leur compagnon pour se marier) vous mettent la pression pour que vous lanciez votre bouquet. En effet, la superstition est que celle qui reçoit le bouquet soit la prochaine à se marier…

Les dragées

Que vous le vouliez ou non, que vous ayez choisi d’offrir à vos invités des cadeaux originaux ou pas, il vous faudra bien malgré tout offrir également des dragées à vos invités !

La légende voudrait que les dragées nous viennent des Grecs de l’Antiquité qui trempaient des amandes dans du miel. Symboles d’amour éternel et, pendant longtemps, médicaments destinés aux femmes enceintes, les dragées sont ancrées dans la tradition européenne depuis des siècles. Rien à voir donc avec la religion, mais comme les gens sont habitués et que c’est délicieux, vous n’y couperez pas !

L’ouverture du bal

L’ouverture du bal a, comme l’ordre d’entrée à l’église, une importance symbolique très particulière. En effet, le bal est ouvert par la mariée et son père. Ils dansent quelques minutes puis le marié vient et prend son épouse des bras de son père. Le père de la mariée invite donc la mère du marié et le père du marié la mère de la mariée. Deux symboles se jouent ici :

  • Le passage de la mariée des bras de son père aux bras de son époux est un passage symbolique d’une famille à une autre, d’un père de famille à un autre.
  • La danse « croisée » des parents symbolise quant à elle l’union des deux familles.

L’horrible tradition de la jarretière

Il est une tradition qui perd peu à peu du terrain, et heureusement. Il s’agit de la fameuse tradition de la jarretière. L’idée est que la mariée porte une jarretière et la mette aux enchères au cours de la soirée. Le principe est simple : la mariée est sur une chaise ou sur une table et les hommes de la noce enchérissent tour à tour. À chaque enchère, la mariée lève sa robe et découvre sa jambe. Celui qui enchérit suffisamment pour que la jarretière apparaisse aux yeux de tous gagne le droit… de l’arracher avec les dents. Classe, non ? À l’origine, cette tradition a pour but de fournir une somme d’argent aux mariés pour débuter dans la vie. Mais pendant longtemps personne n’a eu l’air d’être choqué que le couple commence son mariage par une commercialisation du corps de la mariée…

Bref, rien ne vous y oblige. Si vous souhaitez le faire, alors faites-le. Mais si vous ne le souhaitez pas et que c’est la famille qui insiste, envoyez-les paître : c’est votre mariage, et votre corps, vous n’avez pas à faire ce genre de choses.

Soyez le premier de vos amis à indiquer que vous aimez ça.
Vous aimerez aussi
alt_images1
La cérémonie religieuse, comment ça se passe ?
alt_images1
Enterrement de vie de garçon : quelques idées originales
alt_images1
La cérémonie de mariage musulmane expliquée
commentaires laissés par les internautes :
Aucun commentaire
Réagissez, posez vos questions :
Nom/Prénom ou pseudo*
Url de votre site
Mail*
(non publié)
Commentaire*
Merci pour votre commentaire.
Il sera publié dans quelques heures, après modération.
Réalisation Webcd®
capucine
A vos noces, prêt, partez ! La course contre la montre a commencé... mais ne vous inquiétez pas,
je suis là pour vous aider à chaque étape importante de l'organisation de votre mariage !