Le site de référence pour réussir votre mariage
icon parametre
Contact
La cérémonie de mariage juive expliquée

La cérémonie de mariage juive expliquée

/P-150-22-B1-la-ceremonie-de-mariage-juive-expliquee.html

En France, la religion majoritaire est le catholicisme, mais d’autres religions sont présentes comme la religion islamique ou la religion juive. Un mariage juif est à la fois l’union de deux personnes, mais aussi l’intégration dans une communauté et une culture. Découvrez la cérémonie de mariage juive et ses particularités.

Quelles obligations respecter pour célébrer un mariage juif ?

Comme pour la religion musulmane, il est indispensable que les deux époux soient de confession juive. Par contre, rien n’empêche au marié ou à la mariée de se convertir. Il ne s’agit pas d’une simple formalité, mais d’un vrai engagement qui demande du temps et de l’investissement. Vous êtes tous les deux juifs ? C’est parfait, mais cela ne suffit pas pour qu’un rabbin vous unisse ! Le mariage civil est un préambule obligatoire, sans passage à la mairie, pas de mariage religieux !

Comme au sein de l’église chrétienne, les mariés suivent une préparation à la cérémonie qui débute 3 mois avant le jour J. La future épouse est initiée aux règles de sa prochaine vie de femme mariée par l’épouse du rabbin.

Le mariage ne peut être célébré le samedi, jour du sabbat ni au même moment que d’autres fêtes religieuses importantes. Le vendredi est souvent évité, et le dimanche régulièrement sollicité. Contrairement au mariage religieux catholique, le mariage religieux juif est autorisé aux personnes divorcées.

Le déroulement d’une cérémonie juive

Dans la religion juive, la cérémonie est célébrée majoritairement à la synagogue, même si des dérogations sont possibles. Au sein du lieu de culte certaines pratiques diffèrent en fonction des communautés, mais les mêmes fondements se retrouvent.

Les mariés s’unissent sous la houppa, qui est comparable à l’autel chrétien. Le marié est le premier à y pénétrer, après avoir fait son entrée avec son père, beau-père ou sa mère. Recouvert d’un tissu de soi appelé Tallith, il prie. Il est rejoint par une mariée voilée qui pénètre dans le lieu de culte avec sa mère, sa future belle-mère ou son père. La mère de la promise soulève le voile. Dans certaines traditions, la promise effectue 7 fois le tour de son futur mari.

C’est ensuite le rabbin qui intervient pour bénir le couple. Puis, il énonce les devoirs de l’époux par la lecture de la Ketouba. Vient l’échange des alliances, comme dans la culture chrétienne. L’engagement des mariés se termine par la signature de la Ketouba, qui revêt la forme d’un parchemin précieux. La cérémonie religieuse se clôture par le rituel du verre cassé par le mari, qui symbolise la chute de Jérusalem et le sort du peuple juif. Un point final est donné par le « Mazzel tov » (bonne-chance) tonitruant des invités !

Enfin, comme dans toutes les cultures, place à la fête qui comme pour tous les mariages se compose d’un bon repas, de musique et de danse ! Après les festivités, certains jeunes mariés vont se consacrer à leurs proches et au jeu des présentations durant 7 jours.

Soyez le premier de vos amis à indiquer que vous aimez ça.
Vous aimerez aussi
alt_images1
Les traditions incontournables du mariage
alt_images1
5 conseils pour réussir un enterrement de vie de jeune fille
alt_images1
Renouveler ses vœux de mariage
commentaires laissés par les internautes :
Aucun commentaire
Réagissez, posez vos questions :
Nom/Prénom ou pseudo*
Url de votre site
Mail*
(non publié)
Commentaire*
Merci pour votre commentaire.
Il sera publié dans quelques heures, après modération.
Réalisation Webcd®
capucine
A vos noces, prêt, partez ! La course contre la montre a commencé... mais ne vous inquiétez pas,
je suis là pour vous aider à chaque étape importante de l'organisation de votre mariage !